10 Dinge, die Sie über die Domaine de la Romanée-Conti wissen sollten

Die Domaine de la Romanée-Conti, auch DRC abgekürzt, ist zweifellos einer der exklusivsten Weinproduzenten der Welt. Ein Wein, von dem viele Aficionados nur träumen können. Aber was macht dieses Weingut so besonders? Hier erfahren Sie alles, was Sie über dieses legendäre Weinhaus wissen möchten. Neugierig auf unser Angebot von Domaine Romanée-Conti?

1. Pourquoi les vins du Domaine de la Romanée-Conti sont-ils parmi les plus chers du monde ?

C'est la combinaison de trois facteurs : la très haute qualité, la réputation et l'exclusivité, et par conséquent l'offre et la demande. Le fleuron du domaine est le Romanée-Conti Grand Cru. Son prix de plusieurs dizaines de milliers d'euros par bouteille a tout à voir avec sa qualité sublime combinée à son statut culte. La production ne comprend que 5 000 bouteilles par an. Il n'est tout simplement pas possible d'en produire davantage tout en maintenant la qualité élevée, car le vignoble ne couvre que 1,8 hectare. Avec cette production limitée, les bouteilles sont déjà rares lors de la sortie du millésime, mais si l'année s'avère excellente, la demande pour ce vin spécifique augmentera ainsi que son prix évidemment.

Tous les vins du DRC sont très recherchés. Ils sont souvent vendus en cartons individuels d'une bouteille. Outre le vin la Romanée-Conti, il existe un vin d'entrée de gamme, le Corton, qui coûte toujours plus de 1 000 euros. Ils sont souvent vendus en cartons individuels d'une bouteille. Outre le vin la Romanée-Conti, il existe un vin d'entrée de gamme, le Corton, qui coûte toujours plus de 1 000 euros. Soyez prêt à payer plus de 4 000 euros pour le Monopole La Tache. Malheureusement, le vin n'est pas toujours fait pour être bu. Parfois, les vins sont aussi achetés et collectionnés pour être investis, souvent au grand désarroi des producteurs.

2. Quels sont les vins appartenant au DRC ?

Le domaine produit un total de huit vins différents, issus de huit parcelles. Chaque parcelle a le statut de grand cru. Les huit grands crus du DRC sont :

• Romanée-Saint Vivant
• Grands Echézeaux
• Echézeaux
• Le Montrachet
• La Tâche
• Le Richebourg
• La Romanée-Conti
• Corton

Comme la plupart des vignobles de Bourgogne sont dispersés, beaucoup ont plusieurs propriétaires. Pourtant, les parcelles de La Romanée-Conti et de La Tâche n'ont qu'un seul propriétaire et vous l'avez deviné, c'est le Domaine de la Romanée-Conti. Un vignoble avec un seul propriétaire est aussi appelé monopole.

Le tout premier millésime du Domaine de la Romanée-Conti est sorti en 1232. A l'époque, les raisins provenaient du vignoble Le Cloux de Saint-Vivant, qui sont les actuelles parcelles de La Romanée-Conti et de La Romanée-Saint Vivant. Comme le système de classification n'avait pas encore été introduit à cette époque, les vignobles n'avaient pas encore reçu le statut de grand cru. Ce système n'a été introduit que plusieurs siècles plus tard.

Le Corton est l'un des vins les plus récents du DRC. Le 11 novembre 2008, le bail entre le Prince Florent de Mérode et le Domaine de la Romanée-Conti a été signé pour une période de 30 ans. Un an plus tard, le premier millésime est mis sur le marché. Corton est le seul grand cru rouge de la Côte de Beaune, c'est donc un ajout spécial à leur portefeuille. De plus, depuis plusieurs années, le domaine est autorisé à travailler sur une parcelle de Corton-Charlemagne d'un autre domaine viticole de qualité de la région. Le premier millésime devrait sortir cette année. Vous voulez savoir de quel domaine il s'agit ? Alors continuez à lire !

3. Le Domaine de la Romanée-Conti produit-il uniquement du vin rouge ?

Non. Le domaine possède également quelques parcelles en production avec du Chardonnay. L'une d'entre elles est une petite parcelle du Montrachet. Ce vignoble est encore plus petit que celui de la Romanée-Conti, avec environ 0,68 hectare. En outre, la Romanée-Conti possède depuis plusieurs années une parcelle de Corton-Charlemagne de Bonneau-du-Martray dans son portefeuille. Il s'agit d'une collaboration, les terres ne sont donc pas la propriété du domaine. Romanée-Conti a procédé à la première récolte en 2019 et il semblerait que le premier millésime soit pour bientôt ! Enfin, le DRC possède également une mini parcelle de Bâtard-Montrachet, qui ne produit que deux barriques. Ce vin est conservé sur le domaine et n'est pas à vendre. Pas mal pour du vin de table !

4. Quel est le prix le plus élevé jamais payé pour un DRC ?

Lors d'une vente aux enchères organisée en 2018 chez Sotheby's à New York, un prix record de 558 000 dollars a été payé pour une La Romanée-Conti de 1945. Cette année-là, seules 600 bouteilles de cette cuvée ont été produites. La bouteille provenait d'une collection privée et avait été évaluée à 32 000 dollars avant la vente.

5. Quels sont les meilleurs millésimes du Domaine de la Romanée-Conti ?

Les millésimes légendaires du domaine sont 1929, 1945, 1959, 1969, 1971,1978, 1985, 1988,1989, 1990, 1999, 2002, 2005, 2010, 2015 et 2019. Les autres millésimes sont bons ou très bons. Dans les très mauvaises années, certaines parcelles ne produisent tout simplement pas de vin. C'est le cas du vignoble de La Romanée-Conti dans les années 1947 à 1951.

6. Combien de temps puis-je conserver une bouteille du Domaine de la Romanée-Conti ?

Si vous parvenez à mettre la main sur une bouteille et que vous souhaitez réellement la boire, il est conseillé de ne pas l'ouvrir trop jeune. Les vins du DRC sont destinés à mûrir, afin que les arômes complexes puissent se développer et que l'acidité devienne plus agréable. Il est recommandé d'ouvrir les vins après au moins 15 - 20 ans. Certaines cuvées sont encore fantastiques même après 40 ans. La patience est une vertu, comme on dit...

7. Qui dirige le domaine viticole ?

Depuis 1869, le DRC n'a appartenu qu'à deux familles. En 1869, Jacques-Marie Duvault, à l'âge de 79 ans, réalise son rêve en acquérant le Romanée-Conti. Après sa mort, le domaine est partagé entre ses deux filles, l'une d'entre elles cède sa part à sa fille Gabrielle Chambon. Celle-ci l'a ensuite donné à sa tante Henriette Dupuis. A la mort de celle-ci, il fut transmis à sa sœur et à ses nièces. Elle est alors la propriété de Jacques Chambon et de sa sœur Marie-Dominique Gaudin de Villaine, née Chambon. À ce jour, la famille Gaudin de Villaine possède la moitié du domaine.

En 1942, Jacques Chambon vend ses parts à Henri Leroy, qui les transmet ensuite à ses filles Pauline Roch et Marcelle (Lalou) Bize-Leroy. A partir de ce moment, le domaine est la propriété de deux familles. Lalou Bize-Leroy devient co-gérante avec Aubert de Villaine. Après son départ, Charles Roch prend brièvement la relève, mais malheureusement, il décède prématurément. Le relais est alors passé à son frère Henry-Frédéric Roch. Les représentants actuels sont Aubert de Villaine et Perrine Fenal, la fille de Lalou Bize-Leroy. Pour un certain temps seulement, car en mars 2022, Aubert de Villaine a annoncé qu'après presque 60 ans, il démissionnerait à la fin de cette année. En 1965, lorsqu'Aubert est arrivé, le vignoble n'avait pas le statut qu'il a aujourd'hui. Il a joué un rôle majeur dans le succès du Domaine de la Romanée-Conti. On peut dire qu'il est une icône !

Le cousin d'Aubert, Bertrand de Villaine, sera le tout nouveau directeur à partir de l'année prochaine. Cela prouve qu'il s'agit vraiment d'une entreprise familiale et que de nombreux membres de la famille ont gouverné ce beau domaine viticole au cours des 150 dernières années.

8. Puis-je visiter le Domaine de la Romanée-Conti ?

La visite du Domaine de la Romanée-Conti est exclusivement réservée à quelques privilégiés, tels que les importateurs et les journalistes (du vin). Malheureusement, les portes du domaine sont fermées pour tout autre visiteur. Si vous envisagez de vous arrêter au domaine viticole, ne perdez pas votre temps car vous ne pourrez pas entrer. Ironiquement, la rue adjacente s'appelle Rue de Temps Perdu...

9. Le domaine utilise-t-il des méthodes biologiques et/ou biodynamiques ?

Tout est question de perfection au Domaine de la Romanée-Conti. Depuis 2008, le domaine cultive ses propres vignobles en biodynamie. Cela devrait se traduire par un meilleur équilibre, plus de tension et de complexité. Avant cela, le traitement des vignes était déjà entièrement biologique. L'approche biodynamique est basée sur une théorie de Rudolf Steiner. L'objectif est d'atteindre un équilibre naturel, pour lequel la position du soleil et de la lune joue un rôle important.

10. Qu'est-ce qui rend les vignobles du Domaine de la Romanée-Conti si particuliers ?

Les vignobles sont situés sur les collines de la Côte d'Or, ils sont donc légèrement plus élevés que leur environnement immédiat. En raison de cette situation élevée, le sol a une structure différente : meilleur drainage, moins argileux, mais avec beaucoup de calcaire. Les collines assurent également une bonne exposition au soleil. En somme, des conditions de maturation parfaites. De plus, les vignobles sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Après des années de lobbying et de recherche par De Villaine, codirecteur de la cave, les Climats de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits ont obtenu le statut de patrimoine mondial en juillet 2015. Cela rend les vignobles encore plus uniques !

Tasting new vintages in Beaune
Blog by

Tasting new vintages in Beaune

Visitez le blog
Entrevue avec Michael Jackson
Blog by

Entrevue avec Michael Jackson

Visitez le blog
10 choses à savoir sur le Château Mouton Rothschild
Blog by

10 choses à savoir sur le Château Mouton Rothschild

Visitez le blog
Ajouté aux favoris.